Accueil Tous les départements Gironde

Centres de contrôle technique : Gironde

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Gironde

Département de la Nouvelle-Aquitaine, la Gironde compte parmi les plus grands nombres de centres de contrôle technique de la Région. Ces derniers contribuent grandement à la sécurité routière au sein du département, mandaté pour vérifier la fiabilité des véhicules.

Le contrôle technique dans la Gironde

Comme prévu par les textes de lois en vigueur, les véhicules particuliers de plus de 4 ans doivent obligatoirement passer un contrôle technique tous les 2 ans. Aussi, au cours de l’année 2016, 444 731 voitures de tourisme l’ont réalisé dans la Gironde. Parmi ces derniers, 69 314, soit 15,59%, ont été recalés et ont dû subir une contre-visite. Rappelons en effet que si un véhicule présente des défauts sur certains points principaux de contrôle (direction, système de freinage, ceintures de sécurité, visibilité, etc.), la visite est invalidée, les réparations étant imposées et une deuxième vérification devant avoir lieu dans les 2 mois qui suivent la première. Sinon, par rapport aux contrôles effectués dans toute la France, le département en a enregistré 1,79% l’année dernière. Ainsi, 129 et 197 centres de contrôle technique étaient en activité dans le département, la fourchette étant le même que pour l’année 2015, soit une évolution de 0%. Enfin, notons que le prix moyen de la visite technique dans le département était en 2016 de 67 euros.

La Gironde, un aperçu du département

LAu niveau démographique, la Gironde connaît une forte densité. Cela est notamment le cas à Bordeaux (plus de 215 000 habitants), à Mérignac (plus de 61 000), à Pessac (plus de 56 000), mais également à Talence (plus de 37 000), le département comptant au total plus d’un million et demi d’habitants. Le grand nombre de population girondine « se ressent » bien évidemment au niveau de son parc automobile. En effet, en 2016, le département comptait 815 562 véhicules particuliers et ce, si on ne considère que ceux de moins de 15 ans. Parmi ces derniers, 678 063 étaient déjà soumis au contrôle technique obligatoire tous les 2 ans, ayant alors plus de 4 ans, et 137 499 ne l’étaient pas encore, ayant alors moins de 4 ans.