Accueil Tous les départements Haute-Vienne

Centres de contrôle technique : Haute-Vienne

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Haute-Vienne

La Haute-Vienne dispose de nombreux centres de contrôle technique répartis dans certaines villes qui la composent. Ce type de contrôle permet une optimisation de la sécurité routière dans le département, consistant notamment à vérifier les éléments du véhicule qui y sont liés.

Le contrôle technique dans la Haute-Vienne

Le contrôle technique a été rendu obligatoire et ce, depuis 1992, pour tous les véhicules particuliers mis en circulation depuis plus de 4 ans, ces derniers devant l’effectuer tous les 2 ans. Dans la Haute-Vienne, on a enregistré au cours de l’année 2016, 116 290 contrôles techniques de véhicules particuliers. Les contre-visites, quant à elles, se chiffraient à 16 732 la même année et pour le même type de véhicule. En d’autres termes, 14,39% des véhicules particuliers ayant effectué leur contrôle technique dans le département ont présenté des défauts majeurs, ayant rendu la visite technique invalide et entraîné une contre-vérification. Si on se réfère à l’ensemble des contrôles techniques réalisés sur tout le territoire français en 2016, ceux enregistrés dans la Haute-Vienne représentent 0,47%. Il y avait alors entre 37 et 56 centres de contrôle technique dans le département, l’effectif de ces derniers ayant connu une évolution estimée entre 0 et -10% de 2015 à 2016. Notons enfin que le contrôle technique revient en moyenne à 64 euros dans le département, le prix pouvant varier d’un centre à un autre.

La Haute-Vienne, un bref aperçu du département

LLimoges étant la plus grande ville de la Haute-Vienne (un peu moins de 134 000 habitants, contre environ 10 000 sur Saint-Junien, la deuxième ville la plus peuplée du département), on y retrouve les plus grands nombres de véhicules et de centres de contrôle technique. Sinon, par rapport à l’ensemble du département, on a recensé dans la Haute-Vienne, toujours selon les statistiques de 2016, 191 679 véhicules particuliers de moins de 15 ans. Ceux ayant déjà été concernés par le contrôle technique périodique (de plus de 4 ans) étaient au nombre de 157 776, tandis que ceux qui ne l’étaient pas encore (de moins de 4 ans) se chiffraient à 33 903.