Accueil Tous les départements Indre

Centres de contrôle technique : Indre

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Indre

Divers centres de contrôle technique opèrent dans l’Indre, contribuant grandement à l’optimisation de la sécurité routière du département. En effet, le contrôle technique, consistant à vérifier les principaux points du véhicule, sert notamment à l’amélioration du parc automobile.

Le contrôle technique dans l’Indre

Depuis 1992, les véhicules particuliers de plus de 4 ans doivent obligatoirement passer le contrôle technique tous les 2 ans. Dans l’Indre, on a ainsi enregistré 69 962 visites de véhicules particuliers durant l’année 2016. La même année, 9 700 contre-visites ont été réalisées dans le département. En d’autres termes, 13,86% des véhicules particuliers du département ont vu leur vérification initiale invalidé. Rappelons en effet que si des défauts majeurs (selon une liste de points définis par la législation en vigueur, comme au niveau du système de freinage, de la direction, etc.) sont constatés lors de la première visite, le propriétaire doit obligatoirement procéder aux réparations et présenter le véhicule à une deuxième vérification. Sinon, en comparaison avec les contrôles techniques effectués sur tout le territoire français en 2016, 0,28% ont été réalisés dans l’Indre et ce, par 17 à 37 centres agréés. Notons que cet effectif des centres de contrôle technique dans le département a évolué de 0 à -10% par rapport à l’année 2015. Il est également à noter que le prix moyen de la visite technique dans l’Indre est de 63 euros.

Indre, un bref aperçu du département

LL’Indre dispose d’un réseau routier assez important, celui-ci étant long de plus de 11 000 kilomètres. Les autoroutes y sont longs 98 kilomètres, dont l’A20 passant par exemple par Châteauroux, la plus grande ville du département (un peu moins de 50 000 habitants). Concernant le parc automobile, le département comptait, en 2016, 108 685 voitures de tourisme de moins de 15ans. Parmi ces derniers, 91 580 avaient alors plus de 4 ans (soumis au contrôle technique périodique) et 17 105 en avaient moins (pas encore concernés par la visite périodique).