Accueil Tous les départements Jura

Centres de contrôle technique : Jura

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Jura

Divers centres de contrôle technique œuvrent dans le Jura. Ils ont vocation à améliorer le parc automobile du département, contribuant ainsi à l’optimisation de la sécurité routière. En effet, lors du contrôle technique, les points principaux du véhicule sont vérifiés, les réparations étant imposées si des défaillances majeures sont observées.

Le contrôle technique dans le Jura

Il est à rappeler que les véhicules particuliers de plus de 4 ans doivent obligatoirement effectuer un contrôle technique auprès d’un centre agréé tous les 2 ans. Aussi, dans le Jura, 71 896 visites techniques ont été enregistrées au cours de l’année 2016. Celles ayant conduit à une contre-visite (concernant donc les véhicules ayant présentés des défauts majeurs) étaient alors au nombre de 12 0001, ce qui équivaut à un taux de 16,69%. En comparaison au niveau national, les contrôles techniques réalisés dans le département représentent 0,29% de la totalité des visites effectuées sur l’ensemble du territoire. Lesdits contrôles ont été assurés par 17 à 37 centres agréés, ces derniers ayant connu une évolution en nombre de moins de 10% de 2015 à 2016. Enfin, il faut savoir que pour un contrôle technique dans le Jura, il faut en moyenne débourser la somme de 70 euros.

Le Jura, un bref aperçu du département

LAu niveau économique, l’artisanat tient une place importante dans le Jura, employant chaque année plus de 1 000 apprentis dans des domaines tels que la coiffure, la boucherie, mais également la mécanique automobile. Côté démographique, la plus grande ville du département est Dole (dans les 25 000 habitants), suivie de Lons-le-Saunier (plus de 18 000 habitants) et de Saint-Claude. On trouve de nombreux centres de Contrôle technique dans ces agglomérations. Enfin, concernant le parc automobile, le Jura a compté 142 761 véhicules particuliers de moins de 15 ans en 2016. Parmi ces derniers, les plus de 4 ans étaient au nombre de 117 187 (déjà soumis à la visite périodique obligatoire) et les moins de 4 ans s’élevaient à 25 574 (n’ayant pas encore eu à subir le contrôle technique).