Accueil Tous les départements Maine-Et-Loire

Centres de contrôle technique : Maine-Et-Loire

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Maine-et-Loire

Le Maine-et-Loire compte de nombreux centres de contrôle technique répartis dans certaines villes qui la composent. Ces derniers jouent un rôle important dans la sécurité routière du département, un tel contrôle ayant essentiellement pour objectif l’amélioration de la qualité du parc automobile.

Le contrôle technique dans le Maine-et-Loire

A titre de rappel, le contrôle technique a été rendu obligatoire pour les véhicules particuliers et les véhicules utilitaires ayant été immatriculé depuis plus de 4 ans et ce, depuis 1992. C’est ainsi que pour les premiers, on en a enregistré 229 738 dans le Maine-et-Loire au cours de l’année 2016. Comme les véhicules recalés à la vérification initiale doivent passer une contre-visite, le département en a compté 46 706, ce qui correspond à un taux de 20,33%. Rappelons également que les points soumis à la contre-visite s’élèvent à plus de 70, à l’exemple d’un défaut de ceinture de sécurité, un feu qui ne fonctionne pas correctement, etc. Sinon, en comparaison avec l’ensemble des visites techniques réalisées sur tout le territoire français durant l’année 2016, celles enregistrées dans le département représentent 0,93%. Ce sont 75 à 129 centres de contrôle technique qui les ont assurés, cet effectif de centres agréés dans le département ayant connu une évolution de moins de 10% par rapport à l’année 2015. Enfin, il faut savoir que le prix moyen du contrôle technique dans le Maine-et-Loire est de 66 euros.

Un bref aperçu du Maine-et-Loire

LAngers est la plus grande ville du Maine-et-Loire, comptant plus de 150 000 habitants. Cholet, sa deuxième plus grande ville abrite plus de 54 000 habitants et Saumur, la troisième ville la plus peuplée du département, en compte un peu moins de 30 000. En ce qui concerne son parc automobile, toujours en se référant à l’année 2016, le Maine-et-Loire comptait 379 365 véhicules particuliers de moins de 15 ans. Parmi ceux-ci, 55 788 étaient immatriculés depuis moins de 4 ans et 323 577 l’étaient depuis plus de 4 ans, ces derniers ayant donc déjà été soumis au contrôle technique périodique.