Accueil Tous les départements Meuse

Centres de contrôle technique : Meuse

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Meuse

Différentes enseignes et entreprises œuvrant dans le contrôle technique sont présentes dans la Meuse. Un tel contrôle est essentiel pour une optimisation de la sécurité routière dans le département, ayant essentiellement pour but d’améliorer son parc automobile.

Le contrôle technique en Meuse

Depuis 1992, le contrôle technique a été rendu obligatoire pour les véhicules particuliers de plus de 4 ans, ces derniers devant le passer tous les 2 ans. C’est ainsi que dans la Meuse, 47 851 contrôles techniques de véhicules particuliers ont été enregistrés au cours de l’année 2016. 6 322 d’entre eux ont conduit à une contre-visite, ce qui correspond à un taux de 13,21%. Il est en effet bon de rappeler qu’une contre-visite est incontournable si des défaillances considérées comme majeures (à l’exemple d’un défaut au niveau du système de freinage, de la visibilité, ou encore concernant la direction) ont été observées sur le véhicule au contrôle initial, le propriétaire devant donc procéder à leurs réparations. Si on se réfère à l’ensemble des visites techniques enregistrées sur tout le territoire français en 2016, le département en a compté 0,19%. Notons que le nombre de centre de contrôle technique dans le département était alors estimé entre 17 et 37, aucune évolution n’ayant été observée de 2015 à 2016. Enfin, le coût moyen d’un contrôle technique au sein de la Meuse est de 67 euros.

La Meuse, un bref aperçu du département

LLa Meuse figure parmi les départements français les moins peuplés. Sa plus grande ville, Verdun, compte moins de 20 000 habitants et la deuxième ville la plus peuplée du département, Bar-le-Duc, abrite un peu plus de 16 000 habitants. De par ce faible nombre de population, le parc automobile du département est également moindre. En prenant en compte les véhicules particuliers de moins de 15 ans, on en a recensé 94 888 sur Meuse en 2016. Parmi ces derniers, 14 833 avaient moins de 4 ans (non encore concernés par le contrôle technique obligatoire) et 80 055 avaient plus de 4 ans (déjà soumis au contrôle technique périodique).