Accueil Tous les départements Saône-Et-Loire

Centres de contrôle technique : Saône-Et-Loire

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Saône-et-Loire

La Saône-et-Loire compte plus d’une cinquantaine de centres agréés pour le contrôle technique automobile. Un tel contrôle est essentiel pour la sécurité routière au sein du département, consistant notamment à vérifier les points / éléments du véhicule y étant liés.

Le contrôle technique dans la Saône-et-Loire

A titre de rappel, le contrôle technique doit s’effectuer tous les 2 ans pour les véhicules particuliers et utilitaires légers de plus de 4 ans. Pour les premiers en particuliers, ils étaient 165 671 à l’avoir effectué en Saône-et-Loire au cours de l’année 2016. Parmi eux, 26 273 ont eu à passer une contre-visite, ce qui représente un taux de 15,86%. Rappelons également en effet que parmi les 124 points de contrôle, plus de 70 sont soumis à la contre-visite, les défaillances au niveau de ces derniers étant considérées comme majeures. Sinon, par rapport à la totalité des contrôles techniques enregistrés sur l’ensemble du territoire français en 2016, 0,67% ont été réalisés dans le département. L’effectif des centres agréés les ayant assurés était alors estimé entre 56 et 75, une évolution de moins de 10% ayant été observée de 2015 à 2016. Il est enfin à noter que le coût d’un contrôle technique réalisé dans la Saône-et-Loire est de 70 euros en moyenne, chaque centre agréé étant libre de fixer son tarif.

La Saône-et-Loire, un bref aperçu du département

LAu niveau démographique, les deux villes les plus peuplées de la Saône-et-Loire sont Chalon-sur-Saône et Mâcon, enregistrant ainsi les plus fortes concentrations de véhicules. Respectivement, elles abritent dans les 50 000 et un peu plus de 34 000 habitants. Concernant spécifiquement les véhicules particuliers de 0 à 15 ans dans le département, on en a recensé 281 819 en 2016. Les véhicules particuliers de moins de 4 ans étaient alors au nombre de 45 745 et ceux de plus de 4 ans au nombre de 236 074. Ces derniers étaient ainsi ceux déjà concernés par le contrôle technique périodique.