Accueil Tous les départements Sarthe

Centres de contrôle technique : Sarthe

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Sarthe

La Sarthe dispose de plus d’une cinquantaine de centres de contrôle technique. Ces derniers contribuent grandement à une meilleure sécurité routière dans le département, le contrôle technique ayant essentiellement pour but une amélioration du parc automobile.

Le contrôle technique dans la Sarthe

Pour rappel, le contrôle technique a été rendu obligatoire depuis 1992 et ce, pour tous les véhicules particuliers immatriculés depuis plus de 4 ans. Ces derniers doivent le passer tous les 2 ans, durée de validité du contrôle technique. C’est ainsi que dans la Sarthe, on a enregistré 163 205 contrôles techniques de véhicules particuliers en 2016. Les contre-visites, quant à elles, étaient au nombre de 29 152 la même année et pour le même type de véhicules. En effet, rappelons également que si un véhicule présente des défauts considérés comme majeurs lors de la vérification initiale, le propriétaire doit procéder à leurs réparations et présenter le véhicule à une deuxième vérification dans un délai de 2 mois. Sinon, en se référant à la totalité des contrôles techniques réalisés dans toute le France en 2016, le département en a compté 0,66%. L’effectif des centres agréés dans la Sarthe étaient alors estimé entre 56 et 75. Notons que le nombre de centre agréés dans le département a évolué de moins de 10% de 2015 à 2016. Enfin, il faut savoir que pour un contrôle technique dans le département, il faut en moyenne débourser la somme de 66 euros.

Un bref aperçu de la Sarthe

LAu niveau démographique, Le Mans, la ville la plus peuplée de la Sarthe, se démarque particulièrement. Elle compte en effet plus de 146 000 habitants, alors que la deuxième plus grande ville du département, à savoir La Flèche, n’en abrite que dans les 15 000. Pour en revenir au domaine de l’automobile, le parc du département comptait 269 097 véhicules particuliers de moins de 15 ans en 2016. On a alors recensé 227 110 véhicules particuliers de plus de 4 ans et 41 987 de moins de 4 ans, les premiers étant donc ceux déjà soumis à la visite technique périodique obligatoire.