Accueil Tous les départements Seine-Saint-Denis

Centres de contrôle technique : Seine-Saint-Denis

Modifier votre recherche

Contrôle technique : Seine-Saint-Denis

La Seine-Saint-Denis compte un grand nombre de centres de contrôle technique, ces derniers étant estimés à plus de 75. Ils jouent un rôle des plus importants dans la sécurité routière au sein du département et sur tout le territoire français, le contrôle technique permettant une amélioration de la qualité du parc automobile dans chaque localité.

Le contrôle technique en Seine-Saint-Denis

Le contrôle technique consiste en la vérification de 124 points au niveau du véhicule, en lien avec son identification, ses organes polluants et notamment ses éléments en rapport avec la sécurité routière. Il doit s’effectuer tous les 2 ans pour les véhicules particuliers de plus de 4 ans, une contre-visite étant incontournable si des défaillances majeures ont été détectées (concernant plus de 70 points de contrôle). Aussi, dans la Seine-Saint-Denis, 316 904 contrôles techniques et 31 577 contre-visites de véhicules particuliers ont été enregistrés au cours de l’année 2016. Le taux de véhicules recalés au premier contrôle était ainsi de 9,96%. En comparaison aux contrôles techniques réalisés dans toute la France la même année, 1,28% ont été effectués dans le département. Ils étaient alors assurés par 75 à 129 centres de contrôle technique. Notons que l’effectif de ces derniers n’a pas changé par rapport à l’année 2015. Enfin, il est à noter que le prix moyen du contrôle technique dans la Seine-Saint-Denis est de 66 euros.

La Seine-Saint-Denis, un bref aperçu du département

LEn lien avec les nombres de véhicules et de centres de contrôle technique, la Seine-Saint-Denis comptent plusieurs grandes villes, à l’instar de Montreuil, Saint-Denis, Aulnay-sous-Bois, Aubervilliers, ou encore Drancy, ces dernières abritant chacune plus de 60 000 habitants. Concernant spécifiquement les véhicules particuliers de moins de 15 ans, on en a recensé 547 368 en Seine-Saint-Denis en 2016. Ceux qui étaient déjà soumis au contrôle technique périodique, puisque de plus de 4 ans, étaient alors au nombre de 462 694, tandis que ceux qui n’en étaient pas encore concernés, de moins de 4 ans, se chiffraient à 84 674.