Tout savoir sur le contrôle technique d’un camping-car

Longtemps soumis à une réglementation spécifique, le contrôle technique pour camping-car a depuis le 24 février 2017 bien évolué. Longtemps divisés en 2 catégorises distinctes, la visite technique périodique a été unifiée et simplifiée. Un changement qui a pu perturbé certains propriétaires mais que nous allons clarifier.

Contrôle technique camping-car : ancienne législation

Ces véhicules étaient alors divisés en 2 catégories

  • Les véhicules dit légers avec un PTAC (poids total autorisé en charge) inférieur à 3,5 tonnes
  • Les véhicules dit poids lourds avec un PTAC supérieur à 3,5 tonnes

Concernant la première catégorie c’était le contrôle technique automobile classique qui était appliqué. Le camping-car ou la caravane effectuait le premier contrôle technique 4 ans après la date de première mise en circulation puis tous les 2 ans.

Pour la deuxième catégorie, le véhicule étant considéré comme un poids-lourd, il était régi par le contrôle technique poids lourd. Celui-ci devait réaliser son premier contrôle technique 1 an après la date de première mise en circulation puis tous les ans.

La nouvelle réglementation  

Le contrôle technique pour camping-car est désormais unifié, que le PTAC du véhicule soit supérieur ou inférieur à 3,5 tonnes. Les mêmes normes que le contrôle technique des véhicules légers leur sont désormais applicables depuis février 2017.

La visite technique est donc désormais à réaliser 4 ans après la première mise en circulation puis tous les 2 ans. Elle est effectuée sans démontage et porte sur 10 fonctions principales :

  • Identification du véhicule
  • Freinage
  • Direction
  • Visibilité
  • Eclairage, signalisation
  • Liaison au sol
  • Structure, carrosserie
  • Equipements
  • Organes mécaniques
  • Pollution, niveau sonore

Ce contrôle doit être réalisé dans l’un des 6300 centres agréés par l’Etat mais il est à noter que nombreux sont les centres qui ne sont pas équipés pour accueillir ces véhicules. Il incombe donc à l’automobiliste de se renseigner au préalable si, oui ou non, le centre peut réaliser ce contrôle.

En ce qui concerne le tarif de la prestation, celui-ci diffère d’un centre à l’autre. En effet, le prix du contrôle technique est fixé librement par les centres eux-mêmes. Un certificat d’immatriculation est le seul document qui devra obligatoirement être présenté le jour du contrôle.

Résultats du contrôle technique

Une fois le contrôle technique effectué, le contrôleur établi un procès-verbal attestant du passage du véhicule au contrôle technique. Si celui-ci ne constate pas de défaut, alors il appose une vignette sur le pare-brise du véhicule indiquant la date de validité du contrôle.

En cas de défaut le camping-car sera soumis à contre visite et l’usager devra réaliser les réparations dans les 2 mois suivants le premier contrôle.
Si la réglementation du contrôle technique n’est pas respectée lors d’un contrôle, l’automobiliste s’expose à une amende de 135€ pouvant aller jusque 750€ dans certains cas.

Si vous avez d’autres questions concernant le contrôle technique des camping-cars, n’hésitez pas à nous en faire part ou à consulter un professionnel tel que votre garagiste !

Réserver votre contrôle technique gratuit

Recherche un centre