Tout savoir sur le contrôle technique GPL

On distingue différents types de contrôle technique en fonction des spécificités de chaque véhicule en circulation. Les voitures roulant au GPL ne font pas exception à la règle. Nous allons voir ensemble quelle est la réglementation pour le contrôle technique de son véhicule GPL.

Le GPL, une alternative écologique aux carburants traditionnels

Le Gaz de Pétrole Liquéfié ou GPL est utilisé depuis de nombreuses années comme carburant pour automobiles en France. Il est essentiellement constitué de propane et de butane.
En plus d’être un carburant considéré comme « propre », il réduit aussi l’usure moteur, permettant ainsi de conserver son véhicule en bon état plus longtemps.
L’avantage de ce véhicule est qu’il supporte aussi les autres types de carburants, empêchant ainsi de tomber en panne sèche par manque de GPL.

Le contrôle technique des voitures GPL

Les véhicules roulant au GPL sont soumis à la même réglementation du contrôle technique que ceux roulant à l’essence ou au diesel. La visite technique doit être réalisée au 4e anniversaire de la date de mise en circulation du véhicule puis tous les 2 ans.

Obligatoire depuis 2011 pour ces véhicules, le contrôle technique de ces voitures possède néanmoins des spécificités propres. En effet, il comporte plus de points de contrôle que les autres véhicules et nécessite un démontage. Voici la liste des points de contrôle spécifiques au GPL :

  • L’étanchéité du circuit GPL
  • Les systèmes d’injections et du dispositif de remplissage
  • La présence de soupape GPL
  • L’homologation du réservoir GPL pour les véhicules immatriculés après 2001
  • La conformité de l’énergie avec le certificat d’immatriculation

Ces contrôles doivent être réalisés par des contrôleurs formés pour ce type de vérification. Enfin, n’oubliez pas de vérifier que votre réservoir est rempli de moitié avant votre visite.

Dans quel centre effectuer son contrôle technique GPL ?

Pour la réalisation des vérifications, le centre doit disposer des équipements nécessaires et être agréé GPL. Ces normes, équipements et le fait de payer une formation spécifique à un ou plusieurs contrôleurs rendent souvent la prestation plus chère que pour les véhicules plus « classiques »

Le nombres de points de contrôle étant plus élevé, la durée du contrôle technique est plus élevée elle aussi.

Il est donc important de bien se renseigner avant de se présenter dans un centre afin de savoir s’il accepte ce type de véhicule et quels tarifs sont pratiqués. Pour rappel, le prix du contrôle technique est fixé librement par les centres eux-mêmes.

Réserver votre contrôle technique gratuit

Recherche un centre