Contrôle technique périmé ? Que faire ?

Vous venez de vous rendre compte que le contrôle technique de votre véhicule était périmé et vous vous demandez ce que vous risquez. Sachez que le contrôle technique est un examen obligatoire à réaliser tous les 2 ans pour les utilitaires et véhicules particuliers de moins de 3,5 tonnes et cela pour tous les véhicules de plus de 4 ans. L’automobiliste possédant un contrôle technique non valide s’expose donc à des sanctions.

Depuis mai 2018, la France adopte les normes européennes en matière de contrôle technique. La réglementation du contrôle technique français découle des directives européennes. Celle-ci a voté cette réforme sur le contrôle technique en 2014 et laisse 4 ans aux Etats membres pour l’appliquer.

L’objectif de celles-ci est d’avoir des véhicules plus fiables sur les routes pour diminuer le nombre de blessés et décès de 20% d’ici 2020.

Voici le détail des risques que vous encourrez si votre contrôle technique est périmé.

Amende pour contrôle technique non valide

En cas de contrôle de police, les forces de l’ordre sont en droit de vous infliger une amende pour défaut de contrôle technique forfaitaire de 135€. Celle-ci sera minorée à 90€ si payée dans les 3 jours après la contravention. A l’inverse, elle peut être majorée à 750€ si le délai de 45 jours est dépassé.
Celle-ci peut être réglée directement sur internet via le service de télépaiement des amendes. Cependant, ce type de contravention n’entraîne pas de perte de points.

Il vous est toujours possible de contester cette amende à l’aide d’une réclamation motivée accompagnée de l’avis d’amende avant d’avoir reçu la majoration de celle-ci.

Le montant assez élevé des amendes est une manière dissuasive mise en place par l’Etat pour faire respecter la réglementation du contrôle technique. En effet, la sécurité routière est un sujet revenant souvent sur le tapis au sein du gouvernement. Depuis la réforme du contrôle technique, ce dernier vise à contrôler l’impact de votre véhicule sur l’environnement en plus du contrôle de la sécurité routière habituel.

Autres sanctions possibles en cas de contrôle technique périmé

Si jamais votre véhicule est en trop mauvais état pour continuer à circuler, le Code de la route prévoit l’immobilisation de celui-ci. En effet, les force de l’ordre peuvent immobiliser votre voiture et confisquer votre carte grise. Dans ce cas, vous avez 8 jours pour effectuer votre contrôle technique. Vous disposerez d’une fiche de circulation provisoire vous permettant d’emmener votre voiture au centre de contrôle technique le plus proche de chez vous.
Vous devrez ensuite réaliser les réparations si des défauts sont constatés et que vous êtes envoyé en contre visite de contrôle technique.

Afin d’éviter cela, le plus simple est de prendre rendez-vous dans le centre le plus proche de chez vous le plus rapidement possible. Il est important de contrôler régulièrement sa vignette pour éviter un contrôle technique périmé.

Vous pouvez prendre rendez-vous sur notre site ContrôleTechniqueGratuit.com pour bénéficier d’un contrôle technique beaucoup moins cher ou totalement gratuit. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous contacter.

 

Réserver votre contrôle technique gratuit

Recherche un centre

Marre de payer cher pour votre assurance automobile?

Offre : 245€ d’économie sur votre assurance auto !

J'économise