Tout savoir sur le contrôle technique d’un utilitaire

On désigne par véhicule utilitaire, les véhicules de type fourgonnette ou camionnette consacrés à des activités professionnelles (commerciales ou industrielles) et qui ne disposent généralement que de 2 places à l’avant du véhicule. De même que les véhicules particuliers, les véhicules utilitaires doivent passer leur contrôle technique une fois tous les 2 ans, et ce à partir du 6ème mois avant la date d’anniversaire de leur immatriculation.

Le contrôle technique d’un véhicule utilitaire

Pour identifier un utilitaire, il suffit de regarder le certificat d’immatriculation ou carte-grise, la mention CTTE (pour Camionnette) y figure. Les véhicules utilitaires avec un poids total autorisé en charge (PTAC) inférieur à 3,5 tonnes sont soumis au même contrôle technique que les véhicules « classiques ». Le contrôleur vérifiera donc les 124 points de contrôle nécessaires au bon fonctionnement et à la sécurité des automobilistes. On peut les distinguer en 3 groupes :

  • Les véhicules dédiés au transport en commun de personnes comportant plus de 9 places avec celle du conducteur
  • Les véhicules dédiés au transport de marchandises et n’excédant pas 3,5 tonnes en charge
  • Les véhicules détenant des remorques ou semi-remorques dont le poids n’excède pas 3,5 tonnes.

Les prix du contrôle technique sont les mêmes que pour la visite réglementaire des véhicules particuliers. Pour rappel, ils sont fixés librement par les centres de contrôle technique eux-mêmes. Il est donc préférable de bien se renseigner au préalable afin de bénéficier d’un contrôle technique à prix réduit voire même complètement gratuit.

Pour les véhicules utilitaires dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes, le contrôle technique est différent. En effet, le véhicule entre dans la catégorie poids lourd et c’est donc la réglementation pour le contrôle technique poids lourd qui doit être appliquée.

Différences entre visite technique utilitaire et véhicule particulier

Leur différence avec les véhicules particuliers comme les GPL ou les 4×4 réside dans leur obligation à passer un contrôle technique antipollution une fois tous les 2 ans, en alternance avec le contrôle technique obligatoire.

Devant être réalisé à partir du 11ème mois après le contrôle technique, le contrôle antipollution a été mis en place pour vérifier le niveau de pollution engendré par le véhicule dans le but de préserver l’environnement. Il faut remarquer que les carrosseries de type caravane, fourgon funéraire et véhicules pour handicapés échappent à ce contrôle antipollution.

Le prix d’un contrôle technique antipollution est généralement compris entre 20 et 40€. Il faut noter que le PV de visite complémentaire est différent du PV de contrôle technique. En cas de défaut il est lui aussi soumis à contre visite dans les 2 mois suivant la date du contrôle technique initial.

Réserver votre contrôle technique gratuit

Recherche un centre