Les véhicules concernés par le contrôle technique

La question que l’on se pose fréquemment lorsque l’on est automobiliste, professionnel de la route ou même détenteur d’une moto est : Mon véhicule est-il soumis au contrôle technique ? Voici les différents types de véhicules concernés.

Véhicules spécifiques

Le contrôle technique a été mis en oeuvre afin d’assurer la sécurité des usagers de la route et protéger l’environnement. Parmi les véhicules qui sont soumis à cette procédure figurent les véhicules spécifiques. Il faut savoir que les conditions de la visite technique pour les véhicules dits spécifiques ne sont pas forcément les mêmes. Ainsi, concernant la durée de validité, celui des véhicules d’auto-école est valable pour deux ans, le contrôle technique des véhicules de collection a une validité de 5 ans, et celui des autres véhicules n’est valable qu’une année. Les points de contrôle varient également suivant les caractéristiques propres à chaque véhicule. Pour ce qui est du moment de la première visite technique, en général, celui-ci doit avoir lieu 1 an après la mise en circulation ou à défaut, au moment de l’affectation. C’est le cas notamment pour les taxis, les véhicules de tourisme avec chauffeur, et les véhicules sanitaires. Pour les véhicules de dépannage, le contrôle technique devient obligatoire 1 an après l’attribution de la carte blanche ou à l’expiration de la validité du contrôle technique effectué avant l’attribution de la carte blanche. Enfin, les véhicules légers affectés au transport de personnes sont aussi soumis à l’obligation annuelle de contrôle technique, 1 an après la première mise en circulation ou dans les 6 mois avant leur utilisation.

Véhicules légers

Les véhicules légers désignent les véhicules privés de particuliers qui ont moins de 3,5 tonnes. Sont classés dans cette catégorie les 4×4, les 2 roues, et les véhicules GPL. Depuis 1992, ces véhicules, en dehors de quelques exceptions, sont soumis à l’obligation de contrôle technique. Le premier contrôle technique d’un GPL par exemple dépend de l’année de son immatriculation. Ainsi, pour une voiture neuve, le contrôle technique doit être effectué au moins 6 mois avant le quatrième anniversaire du véhicule, tandis que pour une voiture d’occasion de plus de 4 ans, il doit avoir lieu au plus tard 6 mois avant l’acquisition du véhicule. Selon les lois en vigueur, la visite technique, qui consiste à déceler les altérations du véhicule et à les réparer- que la contre-visite soit nécessaire ou non. Il doit être renouvelée tous les 2 ans. Plus concrètement, la visite va permettre l’examen de 124 points de contrôle dont 72 points vont exiger une contre-visite.

Lire aussi :
La contre visite
Le métier de contrôleur technique

 

Réserver votre contrôle technique gratuit

Recherche un centre